Mon homme est colérique, que faire ?

Il y a tellement de plaintes sur la toile concernant le mari ou le copain colérique. Plusieurs femmes restent encore dans le silence ignorant comment réagir. Certaines personnes, dont des coachs en amour conseillent la rupture. Est-ce la seule solution ? Le changement est-il vraiment impossible ? En attendant votre décision finale, essayez quand même de sauver votre couple. Adoptez un nouveau comportement face à son énervement.

Comment est l’homme colérique et qui est-il réellement ?

Il peut arriver à tout le monde d’être en colère, mais pour certaines personnes, cela part toujours dans l’excès. L’homme colérique perd très facilement son sang-froid et il est intransigeant. Il s’énerve pour un rien et a très souvent des poussées de colère. En réalité, il ignore comment la gérer et l’atténuer. Il a un seul besoin : qu’elle sorte et peu importe les conséquences. Il insulte et est capable de battre son entourage lorsqu’il est dans un état de rage intense.

Sachez cependant que le colérique ressent lui-même une gêne et un mal-être face à son comportement et ses émotions. Sur le coup de la colère, il est dans l’incapacité de réfléchir, c’est toujours après son acte qu’il regrette. Il est capable de s’excuser et de s’attendrir, mais incapable de se contrôler. Après l’excuse, il est possible qu’il rentre à nouveau dans un état rageux.

Les raisons qui le poussent à la colère

Premièrement, l’homme colérique n’est pas forcément une mauvaise personne. Quand il est loin du stress ou autre situation le poussant à la colère, il sait être tendre, doux, drôle, généreux, attentionné… Pour toutes raisons insignifiantes, il peut se transformer et devient incontrôlable.

Deuxièmement, ce mal-être est très profond et relève d’un état psychologique. La colère qu’il exprime cache une frustration qu’il a gardée enfuie pendant plusieurs années. Cela peut provenir de son entourage (sa famille, ses collègues, ses amis…).

Troisièmement, cette colère est en général sa manière d’exprimer son impuissance. Il se sent incapable face aux évènements extérieurs, à ses désirs, à ses envies, c’est pourquoi il n’arrive pas à se contrôler lui-même. Il cache ses maux en s’en prenant aux autres.  

Article recommandé:  La petite amie parfaite n'est pas un mythe !

Comme tout le monde, il recherche le bonheur et la paix. Il est incapable de l’atteindre, car il ignore les bons moyens. Il a plus tendance à repousser ses proches et à s’éloigner davantage du bonheur.

La réaction à adopter face à un compagnon ou conjoint colérique

Pour pouvoir survivre assez longtemps avec le colérique, sa conjointe doit être forte mentalement et moralement. Elle doit ressentir envers lui un amour éternel et avoir un grand courage pour supporter chaque épreuve. Cependant, il est tout à fait normal en tant qu’être humain de se fatiguer. Les crises engendrent chez la femme un grand stress suivi de d’autres troubles psychiques et physiques.

Comment s’en sortir ?

Malgré le mal qu’il vous fait, vous devez avant tout comprendre que votre mari ou copain a besoin de votre soutien.  

Soyez calme 

Quand il pique une crise, il faut éviter de s’énerver quitte à l’enrager encore plus. Évitez de lui parler et gardez une certaine distance. Attendez qu’il se calme et qu’il redevienne rationnel. Souvenez-vous que dans un état de crise, il est incapable de réfléchir ou de raisonner comme une personne normale. Une fois qu’il retrouve la raison, il peut revenir vers vous et discuter en toute tranquillité.

Il peut arriver que la conjointe ou la copine ait le même problème. Il faut au moins que l’un ou l’autre sache contrôler sa colère pour atténuer la gravité des disputes.

Comprenez sa colère

Faites une enquête sur son passé si nécessaire. Vous pouvez également faire appel à un psychologue s’il se sent prêt à consulter. Le problème peut survenir de son enfance, d’un manque d’estime de soi, d’un stress… Le fait de connaître l’origine de sa colère vous permet de le comprendre et l’aider.

Article recommandé:  Recadrer un homme (conjoint) qui vous parle mal : comment s’y prendre ?

Parlez-lui de vos ressentis 

Choisissez un bon moment pour lui exprimer vos ressentis et les répercussions de ses états colériques sur vous. Il ne se rend certainement pas compte que cela vous affecte également. C’est pourquoi il est important de lui en parler. Parlez-lui calmement et clairement. S’il commence à s’énerver, arrêtez et laissez-le y réfléchir un moment. Cela peut l’aider à y voir clair et à faire des efforts pour changer et apprendre à se contrôler.

N’acceptez pas d’être une victime 

Attention, si vous vous plaignez trop souvent, il sait que vous êtes affectée et faible face à sa colère. Il peut en profiter pour vous martyriser. Quand il est dans une rage, écoutez-le et cachez votre peur. Plus il vous voit comme la victime, plus il prend de l’avantage et en profite pour déchainer toute sa colère devant vous.

Lorsque vous vous sentirez capable, agissez en clarifiant le sujet avec calme et sérénité. Par ailleurs, il ne doit ressentir aucune peur, maladresse dans vos paroles pour éviter qu’il reprenne le dessus.

Prenez congé de lui si nécessaire 

Il est capable de s’emporter rapidement, qu’il peut finir par vous blesser (verbalement ou physiquement). Il est alors plus judicieux de prendre congé de lui quand vous trouvez qu’il commence à dépasser la limite. Pour éviter de le contrarier, vous pouvez lui dire calmement : « La discussion devient trop tendue, arrêtons-nous là, je sors un instant ».

Soyez indulgente 

S’il vous promet un changement après une discussion sensée avec lui, soyez patiente. Le changement peut prendre un peu de temps, non du jour au lendemain. Sachez que la difficulté de contrôle est toujours présente, mais il peut apprendre petit à petit. Même si c’est pour un minimum de contrôle. Le plus important, c’est que vous fassiez l’effort ensemble pour sauver votre couple.

Est-il possible qu’il change un jour ?

La plupart les personnes qui ont quitté leur conjoint ou copain colérique répond « non ». Celles qui se sont avouées vaincues et ont accepté d’être victimes le disent également. Pourtant, il est possible que l’homme gagne en maturité émotionnelle en prenant de l’âge et en vivant plusieurs expériences.

Article recommandé:  Les étapes importantes pour désamorcer un conflit dans le couple

S’il trouve de l’avantage dans sa colère (par exemple de la domination…), il est probable qu’il continue à rester le même. Il peut avoir ce qu’il veut de la part de son partenaire, alors il ne voit aucun intérêt au changement.

C’est pour vous dire que tout est possible et l’avenir reste quand même incertain. Si vous sentez que vous avez atteint le seuil de l’indulgence, il reste la deuxième option : la séparation.

Un autre article pouvant vous intéresser : « Comment savoir si l’on doit persister ou passer à autre chose ? »

Les conséquences de la colère sur lui et sur son entourage

Il est vrai qu’il faut faire sortir la colère au lieu de le garder pour soi. Il y a quand même des répercussions négatives sur le fait d’évacuer trop de colère pendant trop longtemps.

Un état colérique chronique génère de la fatigue et de la tension pour la personne affectée. Il favorise en effet le développement d’une maladie cardio-vasculaire, diabète, hausse de cholestérol, insomnies…

Outre la santé physique, il impacte également sur sa santé mentale. Il diminue la faculté de réflexion et de concentration de la personne. Il l’entraine dans un stress chronique, puis vers une dépression ou autre trouble mental.

À part cela, le comportement du colérique nuit également à sa vie sociale et à sa vie professionnelle. Effectivement, il repousse toutes les personnes qui l’entourent (collègues, amis, familles…)

Comme l’homme colérique, sa femme et leurs enfants (s’ils en ont) peuvent aussi être victimes des mêmes troubles physiques et mentaux. La femme peut prendre la décision de le quitter et ses enfants peuvent devenir réticents et ne plus l’accepter.

Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.