Personne égocentrique : comprendre et apprendre à vivre avec

Égoïste, égocentrique, narcissique, ce sont les appellations qui varient  en fonction de la personne qui parle, mais la personne désignée est la même : celle qui pense et qui est intimement convaincue que le monde tourne autour de ses désirs et de ses besoins. Malheureusement, même avec la plus grande volonté du monde, il est assez difficile (voire impossible) de bannir, à jamais ce type de personnalité dans nos vies quotidiennes. Vous comprenez bien de quoi je parle étant donné que vous partagez, actuellement, votre vie avec une personne de ce genre. Cela vous agace au plus haut point, mais vous savez très bien que vous aimez cette personne et que vous ne pouvez pas lui fermer la porte de votre vie à cause de ce défaut, uniquement.

Pour briller, les égocentriques éteignent la lumière des autres. Pour survivre, vous vous dites alors que vous devez vous éloigner émotionnellement et physiquement de lui, et ce, dans les délais les plus brefs possible. Responsable d’un manque d’épanouissement émotionnel, il faut comprendre que vivre avec un égocentrique est un défi au quotidien. Il est donc vital pour votre bonheur (et même pour votre santé) de comprendre la personnalité des égocentriques et d’apprendre à mieux vivre avec ces derniers.

Égoïsme et égocentrisme : des notions bien différentes

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est primordial de voir précisément quel combat êtes-vous en train d’entamer. En effet, avant d’agir, demandez-vous si la personne en question est bien égocentrique ou égoïste. En effet, les deux termes sont souvent amalgamés. Et pourtant, à part l’intérêt excessif qu’ils sont pour leur propre personne, ces deux comportements n’ont vraiment rien de commun. Que ce soit au niveau de leurs implications, de leurs sources ou de leurs origines, vous trouverez plusieurs nuances qui vous permettront de faire la différence entre égoïste et égocentrique.

L’égoïste : celui qui a une personnalité plus ou moins supportable

Bien souvent, l’égoïste est une personne qui manque cruellement de confiance en lui-même. Il n’est donc pas à considérer dans la catégorie de ceux qui sont autocentrés sur eux-mêmes et pensant fermement être le nombril du monde. Trouvant principalement ses sources dans l’enfance, l’égoïsme se forge de plusieurs manières. Pour certains, c’est à cause de parents trop protecteurs (et qui ont centré, au fil des années leur attention sur les besoins de leur enfant et faisant en sorte que les désirs de ce dernier soit des autres,…). Et pour d’autres, c’est à cause de parents indifférents (qui n’ont jamais pris le temps de répondre à certains besoins spécifiques de l’enfant, qui eux-mêmes sont centrés sur leur propre personne, beaucoup trop absents dans la vie de l’enfant,…).

Dans le premier cas, l’enfant ne sera pas encore conscient de la situation. Mais les effets prendront rapidement place durant sa vie d’adulte. Comme il a été habitué à être le centre du monde, il aura l’impression que tout le monde devra également se centrer autour de lui. Dans le second cas, l’absence des parents dans la vie de l’enfant fera que quand il sera plus grand, ce dernier aura tendance à se refermer sur lui-même et se protègera du manque de lien affectif qu’il a ressenti dans son enfance. Mais dans la plupart des cas, l’égoïste est un véritable manipulateur. Il sait exactement que dire et que faire pour tourner toutes les situations à son avantage.

Article recommandé:  Un duo incompatible : les hommes et l'engagement ?

L’égoïste est surtout et avant tout une personne qui manque cruellement de générosité. Dans la vie de tous les jours, c’est le type de personne qui sera tout ouïe lorsqu’il s’agit de ses propres intérêts et préfèrera fermer les yeux (et les oreilles) sur les désirs et les besoins des autres. Heureusement, l’égoïsme n’est généralement que le côté visible de l’iceberg. Comme il s’agit d’un défaut comme tous les autres, ce n’est pas une raison de boycotter totalement ce genre de personne dans votre liste de connaissances. A moins bien sûr que l’échelle de son égoïsme atteint des limites que vous n’êtes pas capable de supporter.

L’égocentrique : un défaut qui peut également être une maladie

Vous l’aurez remarqué sans même que je vous interpelle sur ce point : l’égoïste et l’égocentrique sont des personnes qui se tournent principalement et uniquement sur elles-mêmes. C’est d’ailleurs pour cette raison que la racine des deux mots est « ego » soit « moi » en français. Par contre, l’égoïste manipulera son entourage pour servir son propre intérêt. Tandis que l’égocentrique, lui, se préoccupera non seulement de sa propre personne, mais également du regard que les autres auront sur lui (que ça soit son apparence, son existence, ses idées ou toutes les autres choses qui font de lui ce qu’il est).

La source de ce trait de caractère prend souvent racine durant l’adolescence et se confirmera petit à petit à l’âge adulte. La période de l’adolescence est une étape importante pour forger la personnalité d’une personne. Que ce soit sur le physique, les émotions ou encore la personnalité, c’est à ce moment que la construction de ce que cette personne sera plus tard se fera. En tant qu’égocentrique, l’adolescent accordera une grande importance sur le regard des autres. Parfois, il fera même n’importe quoi pour être apprécié de son entourage, quitte à se perdre dans ses propres envies et attentes. Il aura beaucoup de mal à se reconnaitre et cherchera une confirmation de son image dans le regard des autres.

C’est à l’âge adulte que cette personnalité virera vers autre chose. Ainsi, l’égocentrisme aura comme compagnon fidèle le narcissisme et la mégalomanie. Ce comportement est principalement intrigant, car les personnes ayant cette personnalité pensent qu’ils sont une certaine capacité qui fait d’elles le centre du monde. À cause de cette folie des grandeurs, la personne égocentrique aura alors tendance à toujours se croire meilleure que les autres.  Le narcissisme, quant à lui, lui donnera beaucoup trop de confiance en elle. L’individu pourra, par conséquent, être aveuglé par sa propre image au point de ne voir que lui seul.

Les différents visages de l’égocentrisme

Maintenant que vous avez une idée bien plus précise de ce qu’est un égocentrique, vous devez comprendre que l’égo a plusieurs visages. L’égocentrique peut donc se cacher sous plusieurs masques et vous aurez du mal à l’identifier dès le premier coup d’œil. Tel un véritable ninja, l’égocentrique agit furtivement et avec beaucoup de ruse. Il ne frappe que lorsque vous vous y attendez le moins. Si vous faites preuve d’assez de courage, voici quelques points qui vous permettront de l’identifier rapidement et aisément.

Article recommandé:  Femme : Les clés du succès d'un premier rendez-vous amoureux

1- La cécité égocentrique

Il s’agit d’une inclination à ne pas remarquer les faits et les preuves qui contredisent les propres croyances et les valeurs chéries de l’égocentrique.

Exemple : Si l’égocentrique est déjà parent, il ne verrait jamais les défauts de ses propres enfants et aura tendance à les mettre sur un piédestal. Si un parent se plaint du comportement brutal de ce dernier, il n’hésitera pas à monter sur les grands chevaux en disant que ce n’est pas une manière qu’il a transmise à son fils et que c’est tout bonnement impossible qu’il soit ce genre de personne.

2- La mémoire égocentrique

La mémoire égocentrique est cette tendance à « oublier » les preuves et les informations qui n’est pas sur la même longueur d’onde que la pensée toute faite de l’égocentrique. C’est également la manie de ne se « souvenir » que des preuves et des informations qui leur sont plus douces à assimiler.

Exemple :  Il n’aura pas du mal à vous traiter de femme désordonnée, parce qu’il a malencontreusement trébuché sur la chaussure qu’il a laissée dans le couloir et qu’il s’est cogné la tête contre la porte du placard que VOUS avez oublié de fermer.

3- La myopie égocentrique

Il s’agit d’une myopie intellectuelle basée sur des engagements dogmatiques (non falsifiables, rigides, inflexibles) à un point de vue trop étroit.

Exemple : Votre compagnon égocentrique est français. Pour lui rien n’y fait, il n’y a que la cuisine, la culture et la langue française. Si vous débâtez sur ce point, vous perdrez seulement votre temps, car il est difficile à raisonner et ne verra que ce qu’il a envie de voir.

4- L’hypocrisie égocentrique

La tendance à ignorer les incohérences flagrantes entre ce que nous prétendons croire et les croyances réelles que notre comportement implique ou les incohérences entre les normes auxquelles nous nous tenons et celles auxquelles nous attendons que les autres adhèrent.

5- Surimplification égocentrique

La tendance naturelle à ignorer les complexités réelles et importantes dans le monde en faveur des notions simplistes lorsque la considération de ces complexités oblige l’égocentrique à modifier ses croyances et ses valeurs.

Comment gérer un égocentrique ?

Il n’y a plus l’ombre d’un doute, vous vivez réellement avec une personne égocentrique. Elle passe son temps à tout ramener à elle et oublie parfois que dans le couple, il y a aussi vous. Heureusement, avec ces astuces, vous pouvez facilement y remédier et retrouver une vie plus paisible et le bonheur.

1- Flattez le

Si vous avez bien compris, l’égocentrique est une personne qui au fond d’elle-même ne s’aime pas et ne se voit qu’à travers les yeux des autres. Certains penseront alors que le flatter revient à l’inciter à adopter ce comportement. Et pourtant, ce n’est pas du tout le cas. Lorsqu’il se sentira flatté, lorsqu’il se rendra compte ô combien il compte à vos yeux, l’égocentrique va trouver un peu plus de confiance en lui-même. Et arrivera, dans tous les cas, à atteindre le but qu’il s’est fixé depuis le début (celui d’être meilleur à vos yeux). En se basant sur les compliments que vous avez émis, il se sentira plus confiant et gagnera plus en amour propre. Ainsi, il va rapidement comprendre que tout va bien dans les meilleurs des mondes et qu’il n’y a aucune raison de stresser. Petit à petit, il va arrêter de demander sans cesse votre approbation indirectement et arrêtera donc naturellement de tout ramener à lui pour prouver que c’est le meilleur.

Article recommandé:  L’art de la séduction en deux parties

2- Ayez de la compassion

Vous ne vous doutez peut être pas, mais l’égocentrique, durant ses moments de faiblesse, se retrouve également dans une situation de crise. Il est mal dans sa peau et ne trouver pas les moyens de trouver son propre bien-être et sa paix intérieure. Votre devoir, en tant que sa moitié n’est donc pas de le rabaisser encore plus. Au contraire, vous devez le rassurer et lui dire que vous êtes là et que vous comprenez totalement ce qui lui passe par la tête. Même si cela est assez difficile, vous devez apprendre à vous mettre à sa place et ressentir ses sentiments et ses émotions. Vous devez faire preuve d’un maximum de compréhension et être, en même temps, très patiente. Lorsqu’il se sentira soulagé, compris et rassuré, il aura beaucoup plus de mal à tomber dans la panique.

3- Soyez bienveillante et tolérante

Vous ne choisissez pas la personne que vous aimez et vous aurez également du mal à contrôler vos sentiments lorsque ces derniers seront ancrés en vous. Être avec un égocentrique n’est donc pas toujours votre premier choix, mais maintenant que vous êtes avec lui, vous devez trouver un moyen de vous en sortir indemne. Pour ce faire, il vous faut faire preuve de beaucoup de patience, de la bienveillance et de la tolérance. Vous ne devez jamais oublier que l’égocentrisme est un mal-être, une pathologie que cette personne doit surmonter au quotidien. Et même s’il le veut vraiment, la guérison prendra beaucoup de temps. Au lieu de rendre la tâche encore plus difficile qu’elle ne l’est déjà, simplifiez-lui la vie pour que ce temps de guérison soit amoindri.

4- Écoutez, mais pas seulement

Vous avez pris l’habitude, au moment de déjeuner par exemple, de se raconter les maux et les petites anecdotes de la journée. Depuis quelque temps, vous avez essayé d’en placer une. Mais lorsque vous commencez à parler de vous, il a tendance à tout de suite vous couper la parole pour faire revenir le sujet vers lui. Or, il n’est pas conseillé de seulement l’écouter. Vous devez également faire de ce moment, un moment de partage. Pour ce faire, essayez, par exemple, de trouver un sujet de conversation qui vous lie tous les deux.

Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.