La peur de l’abandon, comment la gérer ?

Pourquoi voulez-vous vous mettre en couple si ce n’est pas pour être heureux et trouver le bonheur, voire l’épanouissement dans votre vie ? Malheureusement, certains paramètres (qui ne concernent pas toujours ledit couple) peuvent vous empêcher de prétendre à cette vie en rose. Et la peur de l’abandon en fait partie. Considéré comme étant l’une des causes les plus courantes du mal-être et du mal vivre, ce sentiment est bien souvent sous-estimé. Et pourtant, si vous avez l’impression d’en souffrir ou si vous ressentez que la personne avec qui vous êtes actuellement en souffre, il est de votre devoir de comprendre la source du problème et d’apprendre à le gérer.

Vous devez comprendre que les peurs gâchent réellement la vie. Surtout la vie de couple. Non seulement elles peuvent créer plusieurs malentendus, mais sont également au centre de toutes les disputes et les idées fausses reçues dans cette relation. Malgré les années, les divers projets en commun, les promesses que vous vous êtes faites ainsi que toutes les étapes que vous avez traversées ensemble, vous craignez toujours le rejet ? Cette situation peut être handicapante dans bien des cas. Mais elle peut également être tout à fait normale. Alors, comment savoir si vous devez prendre des précautions ou non ?

Pourquoi a-t-on peur de l’abandon ?

Les gens qui ont déjà pris conscience de leur peur vous le diront : vivre avec ce poids n’est pas toujours facile, au quotidien. En plus des effets que cette dernière peut avoir sur vos relations amoureuses, elle a et aura également des répercussions sur votre vie sociale. Faisons donc un point sur toutes les causes qui ont pu générer cette peur de l’abandon.

Un sentiment créé par l’enfance

Vous ne vous en doutez peut-être pas, mais votre peur de l’abandon ne date certainement pas de la dernière pluie. En effet, la plupart des spécialistes qui ont répondu à cette question sont unanimes sur le sujet : la plupart des personnes qui ont peur d’être abandonnées ont vécu un traumatisme dans le passé (qui dans la plupart des cas est survenu pendant l’enfance). Tout au long de votre vie d’enfant, vous avez fait face, plusieurs fois, à des situations qui peuvent provoquer, plus tard le sentiment d’abandon.

  • La séparation précoce avec la mère

La place d’une mère pour un enfant est importante. Que ce soit pour une femme ou pour un homme, avoir perdu sa mère dès son plus jeune âge aura donc des répercussions sur sa vie future. Peu importe les raisons de cette perte (mort subite, abandon, etc.) les douleurs provoquées sont les mêmes et l’une d’entre elles est la peur constante de se faire abandonner par la femme ou par l’homme que l’on aime (et avec qui l’on partage, désormais, sa vie).

  • Le divorce ou la séparation des parents

À un certain âge, les enfants ne connaissent pas d’autres repères à part ceux qu’ils ont créés avec leurs parents. Suite à un divorce ou à une séparation, ces derniers perdent donc toutes les balises et les barrières qui ont fixé leur vie en tant qu’enfant (et en tant qu’adulte plus tard). Vivre avec des parents divorcés peut donc être perçu comme un rejet. Il est, en effet, parfois difficile, de ne pas s’associer à l’être qui a quitté le domicile familial pour s’en créer un autre.

  • Le deuil
Article recommandé:  Comment devenir une femme plus confiante ?

La mort ne prévient pas et ne choisit pas d’heure. Vivre un deuil très tôt permet également à la peur de l’abandon de s’installer rapidement. Que ce soit un parent proche, un ami, un membre important de son environnement ou autres, il ne faut pas croire que ce vécu n’entrainerait aucune répercussion dans la vie d’adulte de l’enfant. Si certains s’en sortent indemnes, d’autres cultiveront cette peur constante que l’être aimé le quitte tôt ou tard.

  • Le manque d’affection

Pour une raison ou une autre, certains enfants ne reçoivent pas assez d’affection venant de leur parent. Même si cela n’est pas obligatoire, le cadet d’une famille peut par exemple se sentir rapidement pas à sa place à l’arrivée (trop rapide) d’un autre enfant. Il se peut également qu’avec les journées beaucoup trop chargées des parents, le temps passé avec les enfants s’amoindrisse. Et ces derniers, à cause de leur âge, penseront immédiatement que leurs parents ne les aiment pas assez.

Un sentiment qui a déjà été ressenti

Les personnes qui ont déjà dû faire face à un abandon sont plus sujettes à vivre, plus tard, la peur de l’abandon. Si vous avez déjà perdu l’un de vos proches auparavant, qui et qu’est-ce qui prouve que les personnes qui vous sont proches (dont votre moitié) ne partira pas également ? Face à cette peur, il peut avoir deux formes de réaction.

1- La personne s’en rend compte

Si la personne qui souffre de se faire abandon se rend compte de la situation, elle pourra trouver des mots justes pour qualifier son mal-être et ses craintes. Il sera alors plus facile d’affronter sa vie quotidienne et trouver plus facilement des solutions pour s’en sortir.

2- La personne ne s’en rend pas compte

Malheureusement, dans certains cas, il se peut que la personne souffrante de cette crainte ne s’en rende pas compte tout de suite. Jusqu’à ce qu’elle puisse mettre des mots sur son mal-être, elle préfèrera enfouir au plus profond les douleurs de son passé et minimisé le traumatisme qu’elle a subi. Ce qu’elle ne sait pas c’est que cette réaction peut avoir des effets très néfastes pour ces relations amoureuses et sociales. Cela entraine, en effet, des comportements étranges.

Dans tous les cas, les émotions et la crainte sont bel et bien présentes. Le souci c’est que les effets néfastes ne s’arrêtent pas là. Ayant déjà été abandonnée auparavant, la personne peut être susceptible de croire que l’amour est un sentiment qu’elle ne mérite pas. Et cela peut vraiment gâcher la vie quotidienne. Cette peur se présentera également sur plusieurs facettes : la peur de se sentir seul, le sentiment de toujours être délaissé, la crainte de ne pas retrouver ses repères, l’exclusion, etc. En fonction de l’individu, certaines manifestations externes peuvent également être perçues : anxiété, peur, angoisse, stress continuel, jalousie maladive, dépendance affective, etc.

Article recommandé:  Et si vous étiez la personne toxique dans votre couple ?

Un manque de confiance en soi

La confiance en soi est un pilier de taille pour la réussite de toute relation (que ce soit amoureuse ou autre). Et les personnes qui ont un manque de confiance en elles sont plus enclines d’avoir peur de l’abandon (continuellement). Avec cette crainte viennent la dévalorisation, le cumul des échecs, le manque d’estime, le sentiment de toujours être victime, etc.

Comment vaincre la peur de l’abandon en 3 leçons

Maintenant que vous connaissez exactement la raison de votre peur de l’abandon, vous êtes certainement en train de chercher une solution pour vous en sortir. En effet, les effets négatifs de cette situation sont réellement en train de gâcher vos relations. N’ayez crainte, j’ai quelques solutions à vous proposer afin de vous en sortir.

1- Comptez moins sur vous et plus sur les autres

À partir de maintenant, mettez-vous cela en tête : votre destin est dans vos propres mains et non dans celles des autres. Arrêtez de penser que les autres sont responsables de votre bonheur (ou de votre malheur). C’est votre livre, à vous d’en être l’auteur. Vous avez l’impression que quelque chose manque à votre vie ? Sachez une bonne fois pour toutes que vous n’y gagnerez rien en essayant de chercher à l’extérieur ce qui vous manque à l’intérieur.

Tout ce qui prime pour retrouver le bonheur ce sont vos désirs et vos besoins et non ceux des autres. Vous voulez être heureux ? Soyez heureux sans attendre les autres ! Vous voulez vous offrir du bien-être ? Ne soyez pas radin et offrez-vous le pouvoir de vous faire plaisir par vous-même ! Vous devez assumer le fait que vous êtes responsable à 100 % de votre bonheur. Vous n’êtes pas bien dans votre peau ? Arrêtez d’accuser les autres de vos malheurs. Pour finir, apprenez à apprécier tous les moments que vous passez seul. Apprenez à prendre du plaisir à faire les choses seul.

Vous devez comprendre que la solitude n’est pas toujours quelque chose de mauvais. Il est nécessaire de se retrouver seul, parfois, pour se préparer à faire un grand saut et pour ouvrir les portes de la réussite et du bonheur. Prenez alors du temps pour vous et vous seul. Faites les choses pour vous et non pour les autres. Pourquoi est-ce que vous vous donnez tant de mal pour sauter des rivières pour vos proches alors que vous n’arrivez même pas à sauter une flaque d’eau pour vous ? Avant d’aimer et avant de donner votre cœur à une autre personne, vous devez d’abord vous aimer. Et ne pensez même pas que c’est de l’égoïsme parce que c’est loin d’être le cas.

Article recommandé:  Raviver l’amour : Les bonnes tactiques à appliquer

2- Apprenez à vous faire confiance

La confiance et l’estime que vous avez de vous-même sont des piliers importants pour être heureux dans votre vie. Et malheureusement, le manque de confiance en soi et d’estime de soi peut causer, indéniablement, la peur constante d’être abandonné par la personne que l’on aime. Lorsque vous doutez de vous-même, il y a de fortes chances que vous doutez également des sentiments que les autres peuvent ressentir pour vous.

Si vous avez l’impression que votre problème se situe là, vous devez bien comprendre que toutes les personnes qui vous entourent (dont votre moitié) ne sont pas dans votre vie pour pallier votre manque de confiance en vous-même ni votre manque de confiance en vous. Et puis d’ailleurs, sachez que si cette personne est dans votre vie c’est parce qu’elle a trouvé quelque chose d’intéressant chez vous. Qui sera avec une personne qui n’a aucune valeur ?

Il n’y a donc aucune raison de vous dévaloriser à chaque fois. Il n’y a également aucune raison de craindre maladivement l’abandon. Lorsqu’une personne vous quitte (ou sort de votre vie brusquement) ce n’est certainement pas parce que vous êtes nul(le) ou sans intérêt ou moche. Ici encore, il est impératif d’apprendre à s’aimer vous-même pour ne plus avoir peur d’être abandonné.

Vous avez perdu un être cher dans votre enfance ? Revenez sur la situation qui a causé ce départ. Dans la plupart des cas, ce n’est ni votre faute, ni votre responsabilité. Il n’y a donc aucune raison valable qui explique votre culpabilité. La vérité est peut-être très simple, mais poignante et importante à connaître : vous êtes digne d’être aimé et vous avez de la valeur.

3- « Qu’est-ce qui pourrait arriver de pire »

Si vous n’arrivez vraiment pas à vous faire à l’idée que cette personne ne vous abandonnera pas du jour au lendemain, posez vous cette question : « Si elle me quittait réellement, qu’est-ce qui pourrait arriver de pire dans ma vie ». Lorsque vous vous concentrerez bien sur cette question (et sur toutes les situations probables), vous verrez que la rupture n’est pas vraiment quelque chose de catastrophique. Et que finalement, ce n’est pas vraiment très grave.

En réalité, ce n’est pas vraiment la peur de la rupture qui vous met dans tous vos états. C’est surtout et particulièrement la peur de l’inconnu (et également un petit peu trop d’imagination de votre part). La peur de l’abandon est surtout provoquée par la peur de ne pas savoir, au préalable, ce qui vous attend. Alors en apprenant à imaginer le pire, vous verrez que ce n’est pas vraiment aussi terrible. Et que vous êtes totalement capable de gérer la situation.

Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.