Qu’est-ce que le mariage change dans le couple ?

Se marier ou rester un simple couple sans s’engager ? Beaucoup de personnes ont peur en entendant le mot « mariage ». Elles sont surtout effrayées par l’idée de la nouvelle vie et des changements qu’il apporte. Il est vrai que l’union par le mariage change certaines choses. Cela va au-delà du fait qu’il soit légitime et reconnu aux yeux de l’État, de la famille, des amis et de Dieu. Dans la vie de couple, il peut y avoir des crises et des bonheurs. Il faut passer par plusieurs étapes et quelques changements avant d’atteindre le bonheur ultime.  

Petite historique sur le mariage

Aux temps bibliques, le mariage signifie autre chose que celui des temps modernes. La belle-fille est considérée comme un membre de la famille de son mari seulement si elle met au monde un héritier. Elle est considérée comme étant la propriétaire de son mari et lui doit alors respect.  En ce temps-là, le fait d’être stérile, de soupçonner son mari d’adultère, d’être arrogante et de lui désobéir est considéré comme étant honteux et impudique. Dans l’Antiquité, il est devenu un rite de passage de l’enfance à l’âge adulte. Pareil, la fille n’est toujours pas reconnue par la belle-famille tant qu’elle n’accouche pas de leur enfant. En cas de stérilité de la femme, l’homme va faire du concubinage pour avoir l’enfant qu’il désire. C’est au Moyen Âge qu’est apparu le contrat de mariage mentionnant le patrimoine et l’héritage familial. D’où le « mariage organisé » : les parents organisent les mariages de leurs enfants en choisissant leurs époux ou épouses pour se faire des intérêts. De son côté, la religion y implique la nécessité de descendance. Elle a fait naître l’idée sur l’union jusqu’à ce que la mort les sépare.

Actuellement, le divorce monte en flèche, peu de couples arrivent à durer jusqu’à la mort. Toutes les idéologies sur le mariage ont changé. Le monde d’aujourd’hui tourne autour de facteurs sociologiques, politiques, économiques et psychiques. Puis, tout se passe trop vite et il est assez difficile de mettre de l’équilibre dans son emploi du temps. Vous n’avez plus du temps pour vous, pour la famille et pour votre conjoint. C’est l’une des principales causes des problèmes conjugaux et du divorce. Par contre, l’égalité entre l’homme et la femme, ainsi que la liberté d’expression a leur côté positif. Chacun des époux peut s’entendre et se rapprocher davantage de l’autre rien que par la communication.

Article recommandé:  Partir ou rester : comment se décider ?

Le mariage moderne est surtout fondé sur l’amour : deux personnes qui s’aiment se rapprochent, parfois elles vivent ensemble et se marient. Après s’être mariées, ces mêmes facteurs qui animent le monde peuvent engendrer différents événements dans la vie du couple.

En se mariant, on se sent légitime

Mariage civil signifie « se marier » devant : le maire, la loi, les assurances, les autorités fiscales, la banque… La relation entre le mari et sa femme devient plus sérieuse d’autant plus qu’elle est scellée par un contrat. Un clos qui est signé et approuvé par les deux parties. Quel que soit le projet d’avenir du couple, un achat immobilier, un prêt… ils le font à deux. En effet, les signatures sur les papiers veulent dire aussi qu’il y a une solidarité de dettes, une imposition commune et, etc.

En général, cela pousse chacun à se préoccuper un peu plus de son conjoint et cela renforce normalement leurs sentiments. L’union par le mariage exerce ainsi une sensation d’être en sécurité. Il faut avouer que le fait de se présenter en tant que mari et femme rend les conjoints plus fiers et plus unis. En plus, madame peut désormais porter le nom de famille de monsieur une fois qu’ils sont déclarés mariés. Elle passe de « fille de… » à « femme de… ». Cela dit, porter le nom de son mari reste un choix, non une obligation.

Le mariage : des hauts et des bas

Sauf si vous avez déjà cohabité ensemble avant le mariage, vous découvrez pour la première fois comment se passe la vie à deux. Les débuts peuvent être différents pour chaque couple, cela peut bien se passer ou pas. Ce sont les premières années de cohabitation ou l’on constate le plus de chamboulement. C’est pour cela que les couples qui ont vécu quelques années en concubinage ont un meilleur avantage en se mariant. Ce qui est sûr, c’est à la femme et au mari d’entretenir leur relation pour que cela se passe bien. La communication est importante pour faire durer l’amour et éviter que les situations de crise ne l’affaiblissent. Comme tout ménage, il peut y avoir de temps à autre des disputes qu’elles soient graves ou non. La solution la plus décente reste le fait d’en parler ensemble et de convenir à une entente. Lorsque le dialogue est restreint, voire absent, cela peut pousser les deux personnes à se séparer.

Article recommandé:  Comment savoir si l'on doit persister ou passer à autre chose ?

Par ailleurs, « être mariés », c’est avant tout être ensemble dans les mauvais et surtout les bons moments. Monsieur et madame peuvent s’entraider et se soutenir. Avant, on ressent surtout le sentiment d’être seul face aux épreuves de la vie (maladie, perte d’un être cher, changement de travail…). Tandis que l’époux et l’épouse les vivent et survivent ensemble, et les sentiments sont partagés.  

Un an de mariage : des nouvelles règles s’imposent

Durant la première année, le mari et la femme se découvrent. Pour s’adapter, chacun a tendance à garder ses petites habitudes, qu’elles soient mauvaises ou non. C’est parfaitement normal, car c’est plus rassurant face à cette nouvelle vie qui les attend. Après des mois, ils commencent à sentir que cela peut avoir de mauvaises répercutions sur l’autre. C’est pour cela qu’ils doivent imposer certaines règles pour mener à bien leur quotidien ensemble. Une nouvelle routine s’installe petit à petit pour créer un environnement aussi rassurant que celui d’avant. Grâce à ces règles, la cohabitation se fait plus facilement. Chacun doit alors y mettre du sien et faire l’effort de changer pour que tout se passe pour le mieux.

Changement du point de vue personnel, sentimental et émotif

Que vous soyez mariés ou non, souvenez-vous que l’amour passe par plusieurs étapes. Il faut alors gravir des échelons pour arriver à maintenir une union jusqu’au bout. Cela peut être difficile, puisque le couple doit passer par plusieurs crises.  Au premier stade, le mari et sa femme vivent une passion intense : « il y a de l’amour dans l’air ». Cette étape est assez courte, elle dure souvent entre deux à trois ans. Le respect mutuel ainsi que la confiance en l’autre règnent entre les deux époux. Ils sont surtout très actifs sexuellement, ce qui est important pour entretenir la relation amoureuse.  

Article recommandé:  Recadrer un homme (conjoint) qui vous parle mal : comment s’y prendre ?

Au stade suivant, la réalité prend le dessus et chacun prend conscience des défauts et des mauvaises habitudes de l’autre. Cette étape est l’une des plus difficiles dans la vie de couple, parce qu’elle est pleine de conflits. Tous les couples mariés (même non mariés) doivent passer par-là, et il faut accepter son partenaire tel qu’il est pour pouvoir avancer.

Dans le prochain stade, la situation s’empire. Il s’agit de la période de la révolte, où la femme et l’homme ressentent la nostalgie de leur vie d’avant. Ils veulent chacun retrouver leurs ami(e)s, se consacrer à leur carrière et faire des activités différentes. Cela est encore une autre source de conflit et l’amour est un peu mis à l’écart. Inévitable, le stade de la révolte est important, car il peut solidifier le couple ou le détruire. Il pousse parfois l’homme ou la femme ou les deux à être infidèle, à prendre des décisions à la hâte et de faire des dépenses excessives.

Une fois ce stade dépassé, la femme, comme son mari doit faire des efforts et coopérer pour faire tourner le ménage. C’est souvent arrivé à cette période qu’ils choisissent d’avoir ou non des enfants ensemble. Il faut tout gérer ensemble : les investissements, l’éducation des enfants, la santé de toute la famille et, etc.

Dix voire 20 ans après le mariage, la vie de famille et de couple est désormais plus stable. Vivement les retrouvailles ! Les deux amoureux peuvent enfin rallumer la flamme et revivre la passion. Ils sont devenus des amis, des amants et des partenaires. Le couple se réconcilie et vit un grand bonheur et une sérénité. Il peut enfin graver le dernier échelon où l’homme et la femme apprécient la vie. Ils sont maintenant appelés « vieux couple », mais qui sous-entend « jeune dans la tête ». C’est à ce stade qu’ils craignent le moins les crises, parce qu’ils savent désormais comment les contourner.

Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.