L’amour : un phénomène chimique comme origine ?

On dit souvent que l’amour est un sentiment divin et qu’aucune science ne peut l’expliquer. Pourtant, les scientifiques viennent de prouver qu’il provient en grande partie d’un phénomène chimique. Si vous êtes un grand romantique qui espère vivre une grande histoire d’amour comme dans les contes de fées, en voici une théorie qui risque fort de vous dérouter, voire même vous décevoir.

Les phéromones à l’origine de l’attirance immédiate

On parle souvent de coup de foudre quand deux personnes de sexe opposé s’aiment au premier coup d’œil. Et cela revêt un aspect si romantique. Mais Lucy Vincent, un docteur en neurosciences, indique dans son livre intitulé « Comment devient-on amoureux » que c’est la suite d’une réaction chimique.

Pour être plus explicite, ce sont des hormones nommées phéromones qui provoquent cette attirance entre deux individus. En fait, elles jouent le rôle de messagers. Les informations s’échappent de différentes zones du corps pour ne citer sur les mamelons, la peau ou encore les organes génitaux et elles sont captées immédiatement par l’autre en cas de compatibilité.

Alors, quand vous parlez d’atomes crochus ou lorsque vous pensez avoir trouvé votre âme sœur, sachez que ce n’est pas cupidon qui a opéré. Il s’agit tout simplement du fruit d’un phénomène scientifique qui se produit lors de la rencontre de deux individus ayant une forte ressemblance du point de vue génétique.  C’est tout à fait normal que vous ayez cette impression de l’avoir connu depuis toujours.

Pourquoi autant d’euphorie ?

homme-femme-amour-pheromonesQuand on est victime d’un coup de foudre, on ressent une joie intense. On est subjugué par son regard, son sourire, sa voix… Bref, on trouve l’autre parfait et rien qu’à l’idée de le voir, on a le cœur qui bat en tambour. Si vous pensez que c’est l’amour qui vous pousse à agir de cette manière, vous avez tout faux.

Article recommandé:  Les signes qui montrent que l'amour n'est plus

Les scientifiques attribuent cette émotion incontrôlable comme l’effet de la phényléthylamine ou PEA. Une fois de plus, c’est une hormone émanant du système limbique. De la classe des amphétamines, elle est l’origine de cet enthousiasme démesuré et de ce sentiment si puissant qui vous poussent à réagir tel un adolescent.  Voilà ce qui explique aussi le fait que le coup de foudre ne dure pas. En effet, quand la PEA ne fait plus effet ce qui est le cas lorsque le corps finit par s’y habituer, le désir finit par disparaître.

Les causes de la dépendance affective

Vous voulez certainement connaître l’origine de cette dépendance affective ou ce sentiment si fort  que vous éprouvez pour votre Jules ou votre Valentine. Et bien, c’est grâce à l’ocytocine. Mais attention ! Elle est bien différente des phéromones. En effet, sa production est boostée par les câlins, les baisers, les mots doux et les massages tendres. Ainsi, plus il ou elle vous chouchoute, plus votre corps produit de l’ocytocine.

Mélangée à la dopamine, une hormone tonifiante par excellence qui provoque chez les êtres humains un grand sentiment de bonheur,  elle incite le couple à fortifier leur union et à faire des projets ensembles. On parle ici de choses bien naturelles comme des voyages à deux, mariage et finalement enfant.

Pour tous ceux qui se demandent : Comment faire durer un coup de foudre ? La réponse est simple : il  suffit de booster en permanence la production d’ocytocine. Selon Lucy Vincent, quand l’euphorie de l’amour finit par disparaître, elle laisse place à une grande complicité quand on sait bien nourrir le cerveau avec de l’ocytocine.

Article recommandé:  Break VS Rupture

La science de l’infidélité

La plupart du temps, c’est l’homme qui est tenté de tromper son partenaire. Les scientifiques disent que c’est un caractère commun à l’espèce animale y compris les hommes. On peut mentionner à l’appui de cette théorie l’effet Coolidge qui indique de la capacité du coq à changer de partenaire dix fois par jour.

Certains chercheurs disent aussi que c’est un caractère héréditaire.  Une gêne qui favorise la production d’une hormone nommée arginine-vasopressine est à l’origine de ce comportement qui engendre la destruction de nombreux couples.  Elle est aussi présente chez certaines femmes. Pour les sociologues, l’infidélité est en revanche le résultat d’une recherche de nouveaux plaisirs.

On fait tout par amour, pourquoi ?

sicience-de-amour-homme-femmeL’amour rend aveugle. Y-a-t-il aussi une explication scientifique à cela ? A priori, oui. Il se trouve que la partie du cerveau qui permet aux êtres humains d’avoir un esprit critique et un sens du raisonnement ne fonctionnent plus comme il se doit lorsqu’ils tombent amoureux. Sans cet esprit de discernement, on refuse tout simplement de voir la réalité en face. Raison pour laquelle, certaines personnes ont tendance à s’accrocher à une relation vouée à l’échec.

Mais le professeur Michel Reynaud qui est à la tête du département de psychiatre de l’hôpital universitaire Paul-Brousse à Paris annonce que c’est grâce à cette sensation d’aveuglement associée à la production en masse d’œstrogènes ou de testostérones qui permet à un couple d’accomplir un acte sexuel en toute liberté.

Une explication scientifique à la rupture

Les scientifiques ont aussi une explication bien probable à la rupture d’un couple. A priori, le patrimoine génétique en est la principale cause. Il est prévu que le couple reste uniquement solide jusqu’à ce que leur descendance devienne autonome. Ainsi, quand les enfants sont grands et indépendants, la mission des parents s’achève. Du coup, ils peuvent se séparer.

Article recommandé:  Êtes vous prêt à vous inscrire sur un site de rencontre ?

Conclusion

A en tenir compte, la science interfère aussi dans le sentiment. Mais ne laissez pas ces phénomènes psychiques ou chimiques  vous empêcher de découvrir la magie de l’amour. Car en fin de compte, peu importe son origine ou ses causes, il est magique et c’est une source de bonheur incomparable.

Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.