Dépendance affective : mieux comprendre pour mieux s’en sortir

En tant qu’humain, c’est normal, nous avons tous un besoin affectif. Dans certains cas, nous n’en avons pas toujours conscience, car ce besoin est déjà comblé par les personnes qui nous entourent. Et c’est à ce moment que l’on se sent heureux dans sa vie. Malheureusement, lorsque ce besoin n’est pas comblé l’on peut rapidement ressentir un grand vide dans notre vie. C’est alors qu’une idée nous traverse l’esprit : désigner une unique personne pour remplir ce trou noir. Sur une courte durée, cette alternative peut donner de bons résultats. Or, il est quasiment impossible que cette personne de votre choix puisse satisfaire toutes vos attentes.

Vous confiez totalement votre bonheur aux mains de votre partenaire. Il a à peine quitté la maison que vous lui bombardez déjà de message lui disant qu’il vous manque. Je l’avoue, il n’y a rien de mal à avouer ses sentiments. Mais est-ce vraiment des sentiments sincères ? Ce manque est-il justifié où vous ne vous sentez seulement pas à l’aise sans lui ? Avez-vous l’impression de ne rien pouvoir faire lorsqu’il n’est plus chez vous ? Sentez-vous que son absence provoque en vous un état dépressif ? Si oui, c’est peut-être parce que vous souffrez d’une dépendance affective.

Dans les premières étapes de cette dépendance, les symptômes peuvent vous sembler assez flous. Ils peuvent même vous induire en erreur. C’est pour cela que certaines personnes ont du mal à faire la différence entre l’amour et la dépendance affective. Mais comment pensez-vous vous en sortir si vous ne comprenez même pas ce que c’est ? Pour vous éclairer sur le sujet, j’ai décidé d’écrire une page entière qui vous donnera assez de ressources et d’informations sur cette situation afin de vous aider à vaincre tous vos doutes. Mon objectif ici est que vous puissiez être épanouie et heureuse sans dépendre d’une autre personne.

Qu’est-ce que la dépendance affective ?

Pourquoi êtes-vous convaincu que vous souffrez de dépendance ? C’est la première question que je pose à ses lectrices qui m’ont demandé de l’aide pour sortir de cette situation. Comme je vous l’ai dit, les symptômes peuvent parfois vous induire en erreur. Avant même de lutter contre la dépendance affective, il est donc indispensable de connaître précisément la définition de cette notion.

Définition

La dépendance à une personne (ou plus précisément à son partenaire amoureux) est un état de stress qui rassemble plusieurs sentiments. Vous deviendrez jalouse, possessive et ce besoin de l’autre vous consumera au quotidien. Souffrir de la dépendance vous poussera aussi à être en permanence dans le doute sur les sentiments de l’autre. Vous lui demanderez sans cesse des preuves d’amour. Ce n’est pas tout. Vous ne trouvez aucune motivation lorsque vous êtes loin de cette personne, même lors d’une petite séparation de 10 minutes. Malheureusement, vous n’êtes pas la seule à souffrir de cette situation. La personne avec qui vous êtes doit également se plier à toutes les interdictions constantes que vous lui faites. La peur de le perdre est tellement présente qu’il vous arrive même de lui interdire de passer du temps avec ses amis et sa famille.

Article recommandé:  4 bonnes vieilles techniques efficaces pour draguer une femme sur internet

Le sentiment d’abandon

C’est ce sentiment d’abandon qui pousse souvent une personne dans la dépendance affective. Cette peur guide votre comportement et toutes les actions au sein d’une relation de couple. À tout moment la personne dépendante affective est sur le taquet. Même la nuit, elle ne dort pas, car elle pense beaucoup trop au fait que son âme sœur peut la quitter d’un instant à l’autre. Mais cela est très néfaste pour la santé de votre couple. À force d’être sur le qui-vive, vous commencerez par trop en demander à votre partenaire. Et au lieu de lui donner des raisons qui lui feront rester avec vous toute la vie, vous lui donnez des raisons pour vous quitter rapidement.

Les signes de la dépendance affective

Bien que je conçoive que cette définition est déjà assez claire, j’aimerais tout de même vous faire découvrir quelques signes qui ne trompent pas sur la dépendance affective :

Impossible de trouver le bonheur seul

Le tout premier signe est facilement reconnaissable, même si vous n’êtes pas dans une relation de couple. Si vous êtes incapable d’être heureux sans un partenaire, vous pouvez vous douter que vous souffriez de la dépendance affective. Osho a dit : « Si vous êtes capable d’être heureux quand vous êtes seuls, vous avez appris le secret du bonheur ». Ressentir le besoin de chercher un partenaire pour trouver sa source de joie n’est donc pas une bonne idée. Rencontrer une personne de manière saine doit être une envie et non un besoin.

Vouloir plaire à tout prix

La personne dépendante affective a ce besoin absolu de plaire et d’être le centre d’attention de son partenaire. Dans certains cas, il peut même arriver qu’elle ferme les yeux sur les défauts et le mauvais caractère de son partenaire. Tant qu’elle plaît à l’autre, c’est tout ce qui compte. Ce n’est que plus tard qu’elle se rend compte que cette personne avec qui elle est ne lui correspond pas totalement. En réalité, la personne à qui elle a le plus besoin d’apprendre à plaire, c’est elle-même.

Aimer sans condition

L’amour sans condition peut être une bonne chose. Mais trop d’amour tue l’amour. Dans une relation saine, il faut rechercher le parfait équilibre. Sauf que la personne dépendante n’a pas de limites. Elle fait passer l’autre avant elle et peut tout donner par amour. Ses besoins ne sont pas aussi importants que les besoins de l’autre.  Et c’est de là que naît l’amour excessif. Un amour qui étouffe l’autre.

Être obsédé par la pensée de l’autre

L’autre a une place importante dans vos pensées. Que ce soit le matin ou le soir, vous vous surprenez toujours à vous demander ce qu’il est en train de faire, avec qui il est, s’il pense à vous, s’il répondra au dernier SMS que vous lui avez envoyé il y a 10 minutes ou pas…Bref, votre partenaire est devenu votre unique priorité dans la vie et vous n’avez même plus de place pour autre chose.

Article recommandé:  Top 10 des conseils d'amour (première partie)

Avoir besoin de surveiller l’autre

Ce n’est pas un problème pour la personne dépendante affective de perdre du temps et de l’énergie pour surveiller l’autre. Elle est tout simplement incapable de faire confiance en lui et décide de contrôler tous ses faits et gestes. Le problème est que ce n’est pas nécessairement un manque de confiance en l’autre, mais également, et surtout, un manque de confiance en elle-même.

Comment vaincre la dépendance affective ?

Tout au long de cet article, vous avez sûrement compris que pour lutter contre la dépendance affective, vous avez grandement besoin de travailler sur une reconstruction personnelle et sur  votre vision de la relation de couple. Mais avant de pouvoir espérer retrouver la porte de sortie, il est indispensable de passer d’abord par plusieurs étapes importantes :

1-Se rendre compte de cette dépendance

La toute première étape pour sortir de cette dépendance affective est de prendre conscience du fait que vous en souffrez. Reconnaissez qu’il est improbable d’attendre qu’une personne puisse remplir tous vos besoins. Ensuite, vous devez être prête à changer de comportement. C’est une chose de vouloir sortir de cette dépendance et une autre de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour vous en sortir saine et sauve. Et je peux vous dire que ce ne sera pas facile. Il faudra que vous fassiez preuve de beaucoup de volonté et de courage, car le changement ne viendra pas sans des efforts de votre part.

2- Identifier l’origine de ce besoin

Lorsque vous serez à voir les choses en face, vous devez identifier les besoins que vous souhaitez combler. Notamment et surtout ceux que vous cherchez absolument à combler par l’amour des autres. Ensuite, vous pouvez identifier quelle est l’origine (ou les origines) de ces besoins. Mais pour cela, vous devez absolument porter de l’attention à ce que vous ressentez. Ce sera donc un travail d’introspection et d’écoute de soi. Prenez un moment pour revoir toutes vos souffrances passées. Surtout, ne fuyez pas vos souffrances et vos besoins. Après les avoir identifiés, vous devez les assumer. Généralement, cette dépendance envers l’autre est liée à votre enfance et votre passé.

3- Faire preuve de patience

La patience est sans aucun doute l’un des meilleurs caractères que vous devez avoir pour lutter comme il se doit de cette dépendance qui vous range. En effet, vous ne pourrez pas vaincre cette situation du jour au lendemain. Ce processus prend du temps. Mais il vaut grandement la peine d’être entamé, car c’est  une manière de vivre une vie plus paisible et plus heureuse. Ne soyez pas pressée et entamez chaque étape petit à petit. Prenez réellement le temps de réaliser les missions qui vous permettront d’évoluer. La première grande erreur est de vouloir aller trop vite.

4- Améliorer l’estime de soi

Une faible estime de soi est un frein de l’épanouissement de votre vie personnelle. Et c’est d’ailleurs le bouton qui augmente encore plus votre dépendance sentimentale. Dès aujourd’hui, faites donc des exercices pour apprendre à exprimer clairement votre opinion et votre vision des choses. Identifiez également vos qualités et soyez fière de tout ce que vous avez déjà réussi à accomplir depuis. Voyez les choses positivement et essayez toujours de transformer les défauts en qualité. Vous êtes capable de beaucoup de choses, mais vous ne vous donnez pas la chance de les accomplir. Éliminez toutes les pensées négatives dans votre esprit. Vous ne vous en rendez sûrement pas compte, mais ce sont ces derniers qui handicapent le plus vos relations avec les autres ainsi que vos faits et gestes.

Article recommandé:  Couple: comment pousser un homme à s'engager?

5- Apprendre à vivre sans l’autre

Vous devez comprendre que vous ne pouvez pas entretenir une relation saine avec une personne si vous ne vous sentez pas à l’aise dans votre corps. Être en couple ne signifie pas que vous ne devez plus vous occuper de vous ou que vous n’avez plus la possibilité de profiter de chaque instant de votre vie. Accordez-vous du temps pour croquer la vie à pleines dents. Trouvez aussi des activités qui peuvent vous divertir. Plus important : apprenez à être autonome. Lorsque vous savez vous débrouiller toute seule, il vous est plus facile de briser les liens pathologiques que vous avez tissés. Si vous réussissez à définir vos propres envies tout en trouvant des moyens pour les combler, vous comprendrez que vous n’avez pas forcément besoin d’une autre personne pour apporter du bonheur et de la satisfaction.

6- Élargir votre cercle de connaissance

Il est important de préciser que la dépendance sentimentale est un phénomène cyclique. Ce qui signifie que la personne qui en est atteinte a tendance à s’isoler sur elle-même et se renfermer socialement. Pour pouvoir rompre ce cercle vicieux, il est donc obligatoire de créer un lien plus fort avec les personnes qui vous entourent et que vous aimez. De cette manière, vous vous sentirez à l’aise en sortant de temps en temps avec eux ou en faisant des activités avec la famille. Comme vous ne voyez pas d’autres personnes que votre partenaire, vous aurez du mal à trouver un moyen pour vous amuser sans lui.

7-Gérer vos émotions

Pour combattre facilement la dépendance sentimentale, vous vous devez de prendre le contrôle de vos émotions. Comprenez que les émotions négatives peuvent affecter votre santé mentale et parfois même physique. Par exemple, si vous vous sentez mal, installez-vous dans un bon bain chaud et écoutez des musiques qui peuvent vous remettre sur pied. Sortez de votre zone de confort et faites des activités qui vous redonnent la pêche.

8- Relativiser

Si vous avez l’impression que votre partenaire est un peu distant, que d’habitude, essayer de relativiser avant de chercher la raison de ce changement de comportement soudain. Évitez de toujours penser que votre conjoint ne vous aime plus ou qu’il vous trompe avec quelqu’un de mieux que vous. Votre partenaire est aussi humain, comme vous. Il n’est pas toujours joyeux. Mais ce n’est pas parce qu’il est fâché que vous soyez responsable.

 

Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.